Inscription au doctorat 2016/2017

Inscription au doctorat 2016/2017

Procédure doctorale :

These_EcoleDoctorale.htm_cmp_axis010_bnr

Les écoles doctorales

Le doctorat se prépare généralement en trois ans après l’obtention d’un master recherche ou d’un niveau équivalent. Cette formation permet d’obtenir, après soutenance d’une thèse, le grade de docteur. Elle est proposée par les écoles doctorales.

Les écoles doctorales sont rattachées aux établissements d’enseignement supérieur. Elles fédèrent un ensemble d’équipes de recherche qui prennent en charge la formation et le devenir des doctorants. Elles offrent au futur docteur un encadrement scientifique de haut niveau ainsi qu’une préparation à l’insertion professionnelle.

La demande d’admission et l’inscription en doctorat se font auprès de l’École Doctorale.

Consulter le nouveau portail des chercheurs => PAR ICI

   

S’inscrire au doctorat  : Quelle est la procédure à suivre ?

1. En cas de mobilité individuelle

Choisir votre directeur de thèse en fonction de la spécialité choisie. Il doit être rattaché à une équipe de recherche de l’Université. Celui-ci vous aide dans le choix de votre sujet de thèse. Assure votre suivi scientifique, surveille l’avancement de vos travaux. Il vous explique les règles de fonctionnement du laboratoire et les règles de déontologie du monde scientifique et vous prépare à la poursuite de votre future carrière scientifique en vous aidant notamment à préciser votre projet professionnel.
Définir précisément votre sujet de thèse avec le directeur de thèse ( enseignant habilité à diriger des recherches).

La procédure d’inscription comporte deux phases:

– Phase scientifique : Obtenir l’accord d’un directeur de thèse en soumettant votre projet de thèse à l’école doctorale. Il vous appartient de prendre directement attache avec les laboratoires de recherche

– Phase administrative : Inscription administrative au sein de l’université.

Vous trouverez sur le site de chaque université, le formulaire de demande d’admission à télécharger ainsi que les pièces à joindre à votre dossier.

Le conseil de l’Ecole doctorale donne l’autorisation d’inscription. Vous aurez ensuite à signer une charte des thèses, document qui définit les engagements réciproques entre les acteurs du projet doctoral.

Les cosignataires de cette charte sont :

   – Le doctorant 
   – Le directeur de thèse
   – Le directeur de l’équipe de recherche
   – Le directeur de l’école doctorale.

2. En cas de convention de cotutelle

Les candidats à une préparation de doctorat en cotutelle effectuent leurs travaux sous le contrôle et la responsabilité d’un directeur de thèse dans chacun des 2 pays concernés.

L’étudiant doit :

  • Préparer sa thèse dans deux établissements d’enseignement supérieur : l’un en France, le second en Algérie
  • Etre encadré par deux directeurs de thèse (un directeur de thèse dans chacun des deux pays)
  • Séjourner par périodes alternatives de 18 mois dans les deux établissements pendant la durée de la thèse.

Cette procédure s’applique dès la première année de thèse et est légalisée par une convention de cotutelle.

Celle-ci doit être cosignée par :

  • Le président de l’université en France et le recteur de l’université en Algérie
  • Le directeur de l’école doctorale française et celui de la formation doctorale algérienne
  • Le directeur de thèse en France et le directeur de thèse en Algérie
  • Le doctorant

Une fois l’accord obtenu, le candidat doit :

  • Créer un compte Campus France Algérie et remplir le formulaire électronique
  • Déposer son dossier dans son espace Campus France

Concernant la délivrance du diplôme, il existe deux possibilités :

  • Un diplôme de docteur conféré conjointement par les deux établissements
  • Deux diplômes de docteur de chacun des établissements mentionnant que la thèse a été faite en cotutelle et précisant le nom des établissements partenaire.
   

Le financement du doctorat :

Le financement de la thèse est souvent un prérequis pour l’inscription en doctorat en France.

Plusieurs types de financement sont possibles :

  1. Le programme PROFAS B+

Lancé en 1987, le programme de bourses PROFAS a permis aux établissements d’enseignement supérieur français d’accueillir plus de 10 000 étudiants, enseignants et cadres algériens depuis sa création. Dans la continuité de ce programme, la nouvelle formule PROFAS B+ se donne pour objectif de développer des coopérations scientifiques de haut niveau entre les deux pays. Le programme est financé à parité par les autorités algériennes et françaises.

Les boursiers de programme PROFAS B+ sont sélectionnés par un jury composés d’experts algériens et français parmi les candidats étudiants doctorants et enseignants chercheurs en phase de finalisation de thèse de doctorat sur la base de critères d’excellence, tous domaines confondus. Chaque année, l’appel à candidatures précise les thématiques de recherche prioritaires.

Seules peuvent être présentées les candidatures s’inscrivant dans le cadre de collaborations scientifiques préexistantes et de qualité entre les deux pays.

Sont éligibles au programme PROFAS B+ :

  • Les enseignants-chercheurs en codirection ou en cotutelle de thése en phase de finalisation .
  • Les doctorants non-salariés en co-encadrement de thèse, en phase de finalisation de thèse
  • Les doctorants non-salariés inscrits en cotutelle de thèse

Les lauréats bénéficient d’une bourse de mobilité en France pour une période déterminée par le jury comprise entre 7 et 12 mois.

En plus de leur bourse, les doctorants du programme PROFAS B+ sont accompagnés pendant leur mobilité par l’agence Campus France Paris qui assure notamment les prestations suivantes :

  • Recherche et réservation d’un logement en France pour les doctorants le souhaitant.
  • Souscription d’une assurance santé pour les 3 premiers mois du séjour et responsabilité civile pour le compte des doctorants pour toute la durée du séjour.
  • Versement de frais de recherche aux laboratoires accueillant les lauréats du programme.

Un appel à candidatures pour le programme PROFAS B+ est publié chaque année par le Ministère algérien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et par l’Ambassade de France en Algérie sur le site de l’Institut Français : www.if-algerie.com

Brochure PROFAS B+ consultable ici

      2. Le programme Eiffel

Le programme Eiffel est destiné à soutenir l’action de recrutement à l’international des établissements d’enseignement supérieur français. Les établissements qui présentent des candidats s’engagent impérativement à les inscrire dans la formation demandée s’ils obtiennent la bourse Eiffel.

Ce programme s’applique a trois domaines d’études prioritaires : sciences, économie et gestion, droit et sciences politiques. Il autorise une mobilité de dix mois dans le cadre d’une cotutelle ou codirection de thèse (de préférence la 2ème ou 3ème année du doctorat).

Le programme Eiffel est un outil offert aux établissements français dans leur recherche des meilleurs étudiants étrangers. Plus d’onformation ici

3. Le contrat doctoral : un statut de contractuel de l’Etat

Le contrat doctoral remplace les contrats d’allocation de recherche et de moniteur de l’enseignement supérieur. C’est un contrat de travail d’une durée de trois ans conforme au droit public français.

Il précise l’objet et la durée de la mission confiée au doctorant, nature des activités à assumer, donne droit aux congés et à l’ancienneté des personnels contractuels de l’Etat. La durée de travail hebdomadaire correspond à la durée légale française de 35 heures.

Les doctorants se consacrant exclusivement à la recherche gagneront moins (1 684,93 € brut mensuel) que ceux qui assumeront d’autres tâches telles que l’enseignement, la vulgarisation ou des missions d’expertise (2 024,70 € brut mensuel). Il s’agit là des montants minimums que les établissements peuvent réévaluer à la hausse en fonction de leurs objectifs de recrutement et du profil des doctorants recrutés.

Les écoles doctorales organisent la sélection des candidats à un contrat doctoral.

Le dossier de candidature est à retirer et à déposer auprès de l’école doctorale.

   4. Les Conventions industrielles de Formation par la Recherche (CIFRE)

Les CIFRE permettent à de jeunes chercheurs de réaliser leur thèse en entreprise en menant un programme de recherche et de développement, en liaison avec une équipe de recherche extérieure à l’entreprise.

Ils bénéficient d’un contrat de travail en CDI ou en CDD conclu avec l’entreprise, et ils perçoivent un salaire brut mensuel de 1 957 euros.

Pour pouvoir bénéficier d’une CIFRE, il faut être titulaire depuis moins de trois ans d’un diplôme conférant le grade de master et s’inscrire en doctorat, sans condition de nationalité. Les demandes doivent être adressées à l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT) www.anrt.asso.fr

Pour information : Les doctorants salariés avec un titre de séjour étudiant doivent donc faire une démarche particulière pour obtenir une autorisation provisoire de travail (APT) dérogatoire temps plein qui les autorisent à avoir un contrat de travail temps plein pour le travail de recherche.

Pour consulter la liste des écoles doctorales => PAR ICI

bonne-chance

   

 

Comments
  1. horiya

    quand inscription doctorat commencé?

  2. Diddiana

    pourquoi la liste des écoles doctoral se trouve pas?

  3. interesse

    je pourrais avoir les dates essentielles ET LES ECOLES 5INVµBOX MAIL

  4. Yacine

    Bonjour
    Âgé de48 ans , titulaire d’un Master option sciences de l’eau et environnement , doctorant première année , je souhaite avoir des éclaircissements sur la possibilité de m’inscrire au sein d’une école doctorale en France , les conditions pour être éligible .
    Merci de m’orienter.

ADD YOUR COMMENT

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com