Job d'été

Travaux saisonniers : les 5 bonnes astuces

Travaux saisonniers : les 5 bonnes astuces

L’été arrive et plutôt que de prendre des vacances et vous dorer la pilule au soleil, vous comptez mettre à profit ce temps pour gagner de l’argent et de l’expérience professionnelle. Voici  5 astuces pour que votre quête ne demeure pas infructueuse et qu’elle soit la plus rentable.



1- Faire valoir son expérience et ses compétences

Quel que soit le travail que vous allez faire, vous avez tout à gagner à faire valoir uneexpérience professionnelle antécédente. Par exemple si vous avez des compétences en terme de Management, votre patron sera plus incité à vous confier des responsabilités plus importantes ou même vous mettre à la tête d’une équipe plutôt que si vous n’avez pas de compétences particulières.




Dans les métiers de l’animation par exemple, un diplôme du BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) est très prisé et aura une influence importante sur votre fiche de paye. Surtout chaque été, les piscines municipales, les plages et les parcs aquatiques sont très demandeurs en matière de maîtres nageurs. Toutefois  Pour surveiller les baignades aménagées ouvertes au public, il vous faudra avoir le BNSSA (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique).

2- Qui dit horaire décalé dit salaire augmenté

On en est bien conscient, travailler l’été est déjà un poids en soi. Alors qu’est ce qui peut bien motiver pour travailler en plus à des heures indus telles que les weekends ou pendant la nuit ?

Et bien, tout simplement parce que ce sont les créneaux horaires les mieux payés. D’après la loi, de 21heures à 5 heures du matin , les heures effectuées sont majorées de 20 % et les weekends peuvent parfois être majorés jusqu’à 100 %.

Les entreprises qui recrutent ?

Ce sont principalement les usines et les magasins de grande distribution. Mais il y a aussi les métiers de l’assistance téléphonique, Les ONG pour des actions dans les rues. Le salaire est fixé à 10,50 euros brut l’heure mais avec des possibilités d’évolution rapide à 12 euros l’heure.

3- Les pourboires en hausse

Les pourboires commencent à se répandre de plus en plus en France surtout dans les métiers de la restauration et de l’hôtellerie.  Cette pratique, bien que peu répandue en France comparée à des pays comme les Etats-Unis, a tendance a survivre malgré l’impact de la crise. Les clients ont tendance à se montrer particulièrement généreux en période de vacances surtout quand ils apprécient un service impeccable.

4- L’intérim, une solution temporaire ?

Les agences d’intérim sont en perpétuelle recherche de main d’œuvre. Surtout l’été pendant lequel les entreprises sont confrontées à des congés de salariés. Les jeunes sont rémunérés au SMIC mais auquel vient s’ajouter une indemnité de fin de contrat représentant 10 % du salaire de base. 10 % d’indemnités de congés payés viennent s’y ajouter en plus.

5- Le tout-frais payé : la bonne idée

Même si la tâche peut vous paraître rebutante de prime abord et très exigeante, les travaux manuels sont un moyen rapide de se faire de l’argent facilement. Par contre il faut s’attendre à travailler dur.




Un travail dur, des repas copieux et bien arrosés, voila ce à quoi vous pouvez vous attendre si vous décidez de faire ouvrier agricole pendant l’été.

Les tâches sont très variées : Cela va du ramassage de légumes, de fruits ou encore les vendanges qui sont plébiscitées par les jeunes.




Et vous que prévoyez vous de faire cet été ?

Source: http://www.digischool.fr/

ADD YOUR COMMENT

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com